Les Portes du secret, tome 1 : Le Poison écarlate – Maria V. Snyder – Une intrigue très bien menée mais un livre qui comporte globalement quelques lacunes.

Il plaça sur son bureau un flacon délicat rempli d’un liquide écarlate.
– Un poison terrible, dit-il. Il ravage instantanément l’organisme.
Une lueur presque admirative brillait dans ses yeux.
– On l’appelle Un Petit Verre, Mon Amour, ou tout simplement Mon Amour, car c’était autrefois le poison préféré des épouses insatisfaites.
Valek déposa deux gouttes de poison dans une tasse de liquide fumant.
– Une plus grande dose te serait fatale. Avec celle que je te donne, tu as des chances de survivre, mais tu vas souffrir d’hallucinations et de délires paranoïaques pendant quelques jours…

les-portes-du-secret,-tome-1---le-poison--carlate-332767
● Editions Harlequin (Darkiss – poche) ● 2005 VO / 2006 VF ● 403 pages ● 7.50€ ● Lu: 02/02/2016

Le Livre:

« Si tu veux continuer à vivre, Elena, il te faudra avaler une dose quotidienne de cet antidote… »
Enfermée dans les cachots du château d’Ixia et condamnée à mort pour le meurtre d’un homme, Elena croit sa dernière heure venue. Mais c’est un étrange marché que lui propose Valek, le chef de la sécurité d’Ixia, qui vient de l’arracher à sa geôle : elle sera exécutée le jour même, ou deviendra goûteur du Commandant Ambroise, et risquera la mort à chaque plat qu’elle goûtera. Pour être certain qu’elle ne s’enfuie pas, Valek fait avaler à Elena une dose mortelle de Poussière de Papillon. Afin de rester en vie, Elena devra chaque jour prendre l’antidote dont seul Valek connaît la formule…
Alors qu’autour d’elle, complots et trahisons se multiplient, des pouvoirs lui sont révélés. Des pouvoirs qui, tenus cachés, pourraient lui permettre de s’échapper d’Ixia, mais aussi de se soustraire à Valek, cet homme au charme vénéneux, et à la menace du poison écarlate…
 __

Mon avis:

Le Poison écarlate me fait renouer avec le young adult qui me donnait de moins en moins envie. Ce que je ne comprends vraiment pas, cependant, est pourquoi Snyder a décidé de faire des « portes du secret », un roman young adult. De mon point de vue, même si le livre était bon, il aurait pu être encore meilleur si elle avait permis à Elena et Valek, par exemple, d’avoir des scènes « plus adultes », le roman aurait pu être plus sexy (sans tomber dans l’excès), plus graveleux. Ce n’est pas comme si le sujet était adapté aux enfants en plus, torture et viol ne sont pas exactement des thèmes qui vous viennent à l’esprit quand vous écrivez pour un jeune public.

L’intrigue était bonne, mais le rythme était trop lent pour moi. On avait par moments l’impression que peu d’événements se produisaient donc parfois, mon attention se faisait la malle. Je voulais savoir pourquoi Elena avait tué un homme, je voulais savoir si Valek avait des sentiments pour elle, et je voulais savoir si elle serait à jamais empoisonnée… mais ces réponses ont mis longtemps à venir et le plus dérangeant c’est qu’elles sont arrivées en même temps. Et je n’avais pas l’impression de mieux connaître Elena. L’histoire d’Ixia m’a manqué aussi.

Elena est bien une des seules héroïnes de romans qui ne m’a pas agacé de toute ma lecture… mais ce n’est pas pour autant que je l’ai aimé. Elle manquait de « présence ». Même si le roman est écrit de son pdv, elle avait plus de conversations internes avec elle-même que de contacts avec le lecteur (je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire), mis à part dans les premières pages, il était assez difficile de saisir quoi que ce soit. Lorsqu’une révélation (plutôt importante) a été faite à son sujet, ma satisfaction était moindre, parce qu’elle même semblait impassible et indifférente à ce sujet.

Hebergeur d'image

Valek. Merlin. Un assassin, fidèle seulement au commandant, qui est en charge d’enseigner l’art du poison à Elena. Il est féroce, fidèle, et sans pitié quant à sa formation… mais cette même personne peut aussi prendre la défense d’Elena sans hésitation. Qu’advient-il lorsque attaque après attaque, il devient de plus en plus important pour lui de la garder en vie… même si, comme il l’indique, il fait uniquement son travail ?

La romance est très subtile, c’est un bon point, elle ne prend pas les 80% du récit. Mais elle l’est peut-être trop. Je dois admettre que j’ai été prise au dépourvu. Je veux dire avant que les choses ne se produisent, nous avons des petites scènes ici et là et puis tout à coup ils se déclarent leur amour. J’ai aimé, oui, mais j’aurais souhaité avoir plus de scènes romantiques avant ça.

Plus encore que la romance, Elena se fait quelques alliés le long du chemin et forme de fortes amitiés. Deux soldats en particulier, Janco et Ari qui sont tout simplement fantastiques. Ari adopte le rôle du frère aîné protecteur, tandis que Janco remplit la position du frère farceur exceptionnellement avenant.

– Reviens, Janco. J’ai envie de te donner un coup de pied.
– Ce serait avec grand plaisir, ma chère, dit-il en s’esquivant, mais je suis déjà en retard.

En surface, Le Poison écarlate ressemble probablement beaucoup à tous les autres YA fantasy, et il est vrai qu’il ne s’éloigne pas vraiment des éléments standards. Mais Snyder a créé un monde avec des personnages, que vous voulez voir triompher, même quand l’échec semble imminent. Ce livre reste un très bon exemple du genre que je vous recommande chaudement. 

Ma note: 3.5/5

Publicités

8 réflexions sur “Les Portes du secret, tome 1 : Le Poison écarlate – Maria V. Snyder – Une intrigue très bien menée mais un livre qui comporte globalement quelques lacunes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s