La Chronique des Anciens, tome 1 : Le baiser du dragon – Thea Harrison – Un premier tome excellent et un bestiaire des plus original !

la-chronique-des-anciens,-tome-1---le-baiser-du-dragon-3651432
● Editions J’ai lu (Collection Crépuscule) ● 2011 VO / 2013 VF ● 407 pages ● 6.95€ ● Lu: 05/02/2016

 

Le Livre:

Mi-humaine, Mi-Wyr, Pia Giovanni a été choisie pour une mission ultra dangereuse : dérober un élément du trésor de Dragos Cuelebre, le dragon le plus redoutable au monde. Simple pion dans la guerre qui oppose le roi Faë à Dragos, Pia va bientôt subir la colère de la ténébreuse créature…

Mon avis:

– Je suis affligé d’une curiosité insatiable. Je suis jaloux, égoïste, exclusif et possessif. J’ai très mauvais caractère et je sais que je peux être un salaud cruel. (Il pencha la tête.) Je mangeais les gens, tu sais.
S’il avait l’intention de sécher ses larmes en la choquant, ce fut réussi. Elle laissa échapper une espèce de hoquet de rire.
– C’est affreux, dit-elle. Je suis sérieuse, c’est affreux. Ce n’est pas drôle. Je ne suis pas en train de rire…
– C’était il y longtemps, soupira-t-il. Des milliers d’années. Je fus la Bête dont parlent les Elfes.
Elle ferma les yeux et inspira profondément.
– Qu’est-ce qui t’a fait arrêter ?
– J’ai discuté avec quelqu’un. C’est alors que j’ai décidé de ne plus manger quelque chose qui parle.

Ce dialogue entre Dragos et Pia résume l’une des raisons pour lesquelles j’ai aimé ce livre. Un prédateur qui fond comme neige au soleil check, une héroïne qui le défie (sans en faire des tonnes et des tonnes) et l’aide à changer check, quelques sentinelles sexy (dios mío) check, la construction d’un monde réaliste, d’un bestiaire et d’une romance check de l’extrême. En résumé, ce livre a tout pour lui.

L’histoire est vraiment bonne et si bien agencée qu’à certains égards, je dirais qu’elle est beaucoup plus proche de fantasy que d’une romance paranormale typique; le livre fait par égal de l’histoire et de la relation des deux personnages principaux. La construction du monde se fait à merveille, il est si rafraîchissant et si captivant.

Pia, le personnage central, est très forte et a des principes. Elle ne m’a jamais donné envie de l’ignorer ou de me focaliser sur le héros parce que je ne l’aimais pas. Quand on découvre enfin de quelle créature elle tient son côté Wyr, j’ai été très surprise, je ne m’y attendais pas du tout ! (Je peux d’ores et déjà vous dire que ce n’est pas un ouistiti !)  Lorsque nous la rencontrons la première fois, elle vient d’être contrainte de voler un seigneur dragon très puissant. Etant une femme intelligente, elle a uniquement volé un centime et elle a même laissé un petit mot d’excuse. Dragos le remarque malgré cela et la pourchasse, avec toute la force de ses redoutables pouvoirs. Les choses commencent à devenir intéressantes quand ils se rendent compte que le chantage fait à Pia fait partie d’un jeu politique plus grand entre les Faës et les races anciennes… et quand il découvre leur attraction mutuelle.

Et Merlin, quelle relation !  Dragos est, euh, très masculin et surtout très attiré par Pia. C’est une romance paranormale, donc je n’exagère pas en disant que le sexe est très présent, MAIS ce que j’aime est que la relation entre eux est représentée avec beaucoup de respect et de tendresse (et sans vulgarité). Ils sont tellement bien ensemble que vous voulez vraiment les aider à surmonter tous les obstacles pour qu’ils obtiennent leur « happy ending ». Les personnages secondaires sont également très très bons, en particulier Graydon et Tricks (un personnage haut en couleur !). Ses sentinelles se composent de quatre griffons, une goule, un oiseau-tonnerre et une femme harpie. J’ai adoré leurs réactions face à Dragos et Pia. Le couple pour le prochain livre est habilement tissé dans la trame.

Il y a néanmoins quelques incohérences qui m’ont dérangé. Dragos à des milliers d’années et pourtant, parfois sa façon de parler était très formelle et parfois, il parlait comme un mec qu’on pourrait croiser dans n’importe quel café. J’espérais un Dragos plus sombre et effrayant, c’est vrai.

Mis à part quelques petits défauts, ça reste un roman extrêmement bien écrit pour le genre, rempli de situations comiques et hilarantes:

– C’est votre longue queue de reptilien couverte d’écailles, ou est-ce que vous êtes tout simplement content de me voir ?

Un livre qui n’a pas peur de se moquer de lui-même, si on compare à tous les livres paranormaux qui prennent leur propre mythologie tellement au sérieux.

Si vous aimez la romance paranormale, c’est un des meilleurs exemples du genre selon moi. Ce n’est pas un coup de coeur (je suis de plus en plus difficile niveau lecture) mais il reste délicieux, unique, plein d’humour, et so sexy. Pour couronner le tout, je vous mets au défi de ne pas tomber amoureux.se du prochain dragon que vous verrez après ça!

Ma note: 4.5/5

Publicités

4 réflexions sur “La Chronique des Anciens, tome 1 : Le baiser du dragon – Thea Harrison – Un premier tome excellent et un bestiaire des plus original !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s