Harry Potter à l’école des sorciers – J.K Rowling illustrée par Jim Kay

Le Livre:
 
Gallimard Jeunesse – 254 pages – Edition illustrée 2015 – Edition originale 1999 – 39.90€
 –
Le jour de ses onze ans, la vie de Harry Potter est bouleversée à jamais quand Rubéus Hagrid, un géant aux yeux brillants comme des scarabées, lui apporte une lettre ainsi que d’incroyables nouvelles. Harry Potter n’est pas un garçon comme les autres : c’est un sorcier. Et une aventure extraordinaire est sur le point de commencer.
 
Cette toute première édition illustrée du roman de J. K. Rowling regorge de superbes images en couleurs réalisées par Jim Kay, lauréat de la Greenaway Medal. Ce livre est un régal abolu, tant pour les fans de la première heure que pour les nouveaux lecteurs.
 
Mon avis: 
– 
Les mots ne peuvent décrire à quel point j’étais excitée quand j’ai entendu qu’ils faisaient une édition illustrée de ces merveilleux livres. Après beaucoup de messages subliminaux, je l’ai reçu à Noël (merci mamie !).
 
Je ne suis pas déçu du tout, et je le recommande fortement. Cependant, je comprends que cela reste un livre assez cher, voici donc toutes les choses qu’à mon humble avis vous devriez, savoir avant de prendre votre décision.
 –DSC_0357
 –
 Le texte est identique au premier livre original de la série, mais en plus, il y a plein d’illustrations incorporées dans les pages ou des petits dessins sur le côté du texte. L’illustrateur, Jim Kay, fait un travail incroyable d’imaginer un monde que la plupart d’entre nous se représentent déjà grâce/à cause (rayer la mention inutile) aux films. On se prend dans les dents (et on adore ça) son interprétation des moments cruciaux du livre. Il a donner une nouvelle vie aux personnages, tout en les rendant immédiatement reconnaissable.
 –DSC_0365 DSC_0366
(comme elle a compris que je pouvais pas la caresser avec un appareil photo dans les mains, elle vient et miaule jusqu’à ce que je retourne avec elle dans la chambre -true story-) Tout ça pour que je la prenne en photo, tss.
DSC_0367
Le livre en lui-même, est beaucoup plus grand que ce que je pensais. La qualité est superbe avec de belles pages sur papier glacé et de magnifiques pages de garde illustrées. C’est le genre de livre que vous voulez chérir et qui ferait un cadeau parfait pour tout fan de Harry Potter. C’est dur d’attendre les éditions illustrées du reste de la série (un par an, et il ne fera peut-être que les quatre premiers), je vais certainement les acheter dès qu’ils seront publiés.
DSC_0363

Mes photos de ce livre ne peuvent tout simplement pas lui faire justice. Je suis en amour avec le souci du détail et la façon extraordinaire qu’il a de représenter cette histoire.

EN DÉFINITIVE:

Cette nouvelle édition du début des aventures d’Harry Potter est un must-have pour les fans. Harry Potter à l’école des sorciers, édition illustrée est un trésor pour ceux d’entre nous qui veulent continuer à s’enfuir dans un des mondes imaginaires les plus aimés de la littérature.

Publicités

La Chronique des Anciens, tome 1 : Le baiser du dragon – Thea Harrison – Un premier tome excellent et un bestiaire des plus original !

la-chronique-des-anciens,-tome-1---le-baiser-du-dragon-3651432
● Editions J’ai lu (Collection Crépuscule) ● 2011 VO / 2013 VF ● 407 pages ● 6.95€ ● Lu: 05/02/2016

 

Le Livre:

Mi-humaine, Mi-Wyr, Pia Giovanni a été choisie pour une mission ultra dangereuse : dérober un élément du trésor de Dragos Cuelebre, le dragon le plus redoutable au monde. Simple pion dans la guerre qui oppose le roi Faë à Dragos, Pia va bientôt subir la colère de la ténébreuse créature…

Mon avis:

– Je suis affligé d’une curiosité insatiable. Je suis jaloux, égoïste, exclusif et possessif. J’ai très mauvais caractère et je sais que je peux être un salaud cruel. (Il pencha la tête.) Je mangeais les gens, tu sais.
S’il avait l’intention de sécher ses larmes en la choquant, ce fut réussi. Elle laissa échapper une espèce de hoquet de rire.
– C’est affreux, dit-elle. Je suis sérieuse, c’est affreux. Ce n’est pas drôle. Je ne suis pas en train de rire…
– C’était il y longtemps, soupira-t-il. Des milliers d’années. Je fus la Bête dont parlent les Elfes.
Elle ferma les yeux et inspira profondément.
– Qu’est-ce qui t’a fait arrêter ?
– J’ai discuté avec quelqu’un. C’est alors que j’ai décidé de ne plus manger quelque chose qui parle.

Ce dialogue entre Dragos et Pia résume l’une des raisons pour lesquelles j’ai aimé ce livre. Un prédateur qui fond comme neige au soleil check, une héroïne qui le défie (sans en faire des tonnes et des tonnes) et l’aide à changer check, quelques sentinelles sexy (dios mío) check, la construction d’un monde réaliste, d’un bestiaire et d’une romance check de l’extrême. En résumé, ce livre a tout pour lui.

L’histoire est vraiment bonne et si bien agencée qu’à certains égards, je dirais qu’elle est beaucoup plus proche de fantasy que d’une romance paranormale typique; le livre fait par égal de l’histoire et de la relation des deux personnages principaux. La construction du monde se fait à merveille, il est si rafraîchissant et si captivant.

Pia, le personnage central, est très forte et a des principes. Elle ne m’a jamais donné envie de l’ignorer ou de me focaliser sur le héros parce que je ne l’aimais pas. Quand on découvre enfin de quelle créature elle tient son côté Wyr, j’ai été très surprise, je ne m’y attendais pas du tout ! (Je peux d’ores et déjà vous dire que ce n’est pas un ouistiti !)  Lorsque nous la rencontrons la première fois, elle vient d’être contrainte de voler un seigneur dragon très puissant. Etant une femme intelligente, elle a uniquement volé un centime et elle a même laissé un petit mot d’excuse. Dragos le remarque malgré cela et la pourchasse, avec toute la force de ses redoutables pouvoirs. Les choses commencent à devenir intéressantes quand ils se rendent compte que le chantage fait à Pia fait partie d’un jeu politique plus grand entre les Faës et les races anciennes… et quand il découvre leur attraction mutuelle.

Et Merlin, quelle relation !  Dragos est, euh, très masculin et surtout très attiré par Pia. C’est une romance paranormale, donc je n’exagère pas en disant que le sexe est très présent, MAIS ce que j’aime est que la relation entre eux est représentée avec beaucoup de respect et de tendresse (et sans vulgarité). Ils sont tellement bien ensemble que vous voulez vraiment les aider à surmonter tous les obstacles pour qu’ils obtiennent leur « happy ending ». Les personnages secondaires sont également très très bons, en particulier Graydon et Tricks (un personnage haut en couleur !). Ses sentinelles se composent de quatre griffons, une goule, un oiseau-tonnerre et une femme harpie. J’ai adoré leurs réactions face à Dragos et Pia. Le couple pour le prochain livre est habilement tissé dans la trame.

Il y a néanmoins quelques incohérences qui m’ont dérangé. Dragos à des milliers d’années et pourtant, parfois sa façon de parler était très formelle et parfois, il parlait comme un mec qu’on pourrait croiser dans n’importe quel café. J’espérais un Dragos plus sombre et effrayant, c’est vrai.

Mis à part quelques petits défauts, ça reste un roman extrêmement bien écrit pour le genre, rempli de situations comiques et hilarantes:

– C’est votre longue queue de reptilien couverte d’écailles, ou est-ce que vous êtes tout simplement content de me voir ?

Un livre qui n’a pas peur de se moquer de lui-même, si on compare à tous les livres paranormaux qui prennent leur propre mythologie tellement au sérieux.

Si vous aimez la romance paranormale, c’est un des meilleurs exemples du genre selon moi. Ce n’est pas un coup de coeur (je suis de plus en plus difficile niveau lecture) mais il reste délicieux, unique, plein d’humour, et so sexy. Pour couronner le tout, je vous mets au défi de ne pas tomber amoureux.se du prochain dragon que vous verrez après ça!

Ma note: 4.5/5

Les Portes du secret, tome 1 : Le Poison écarlate – Maria V. Snyder – Une intrigue très bien menée mais un livre qui comporte globalement quelques lacunes.

Il plaça sur son bureau un flacon délicat rempli d’un liquide écarlate.
– Un poison terrible, dit-il. Il ravage instantanément l’organisme.
Une lueur presque admirative brillait dans ses yeux.
– On l’appelle Un Petit Verre, Mon Amour, ou tout simplement Mon Amour, car c’était autrefois le poison préféré des épouses insatisfaites.
Valek déposa deux gouttes de poison dans une tasse de liquide fumant.
– Une plus grande dose te serait fatale. Avec celle que je te donne, tu as des chances de survivre, mais tu vas souffrir d’hallucinations et de délires paranoïaques pendant quelques jours…

les-portes-du-secret,-tome-1---le-poison--carlate-332767
● Editions Harlequin (Darkiss – poche) ● 2005 VO / 2006 VF ● 403 pages ● 7.50€ ● Lu: 02/02/2016

Le Livre:

« Si tu veux continuer à vivre, Elena, il te faudra avaler une dose quotidienne de cet antidote… »
Enfermée dans les cachots du château d’Ixia et condamnée à mort pour le meurtre d’un homme, Elena croit sa dernière heure venue. Mais c’est un étrange marché que lui propose Valek, le chef de la sécurité d’Ixia, qui vient de l’arracher à sa geôle : elle sera exécutée le jour même, ou deviendra goûteur du Commandant Ambroise, et risquera la mort à chaque plat qu’elle goûtera. Pour être certain qu’elle ne s’enfuie pas, Valek fait avaler à Elena une dose mortelle de Poussière de Papillon. Afin de rester en vie, Elena devra chaque jour prendre l’antidote dont seul Valek connaît la formule…
Alors qu’autour d’elle, complots et trahisons se multiplient, des pouvoirs lui sont révélés. Des pouvoirs qui, tenus cachés, pourraient lui permettre de s’échapper d’Ixia, mais aussi de se soustraire à Valek, cet homme au charme vénéneux, et à la menace du poison écarlate…
 __

Mon avis:

Le Poison écarlate me fait renouer avec le young adult qui me donnait de moins en moins envie. Ce que je ne comprends vraiment pas, cependant, est pourquoi Snyder a décidé de faire des « portes du secret », un roman young adult. De mon point de vue, même si le livre était bon, il aurait pu être encore meilleur si elle avait permis à Elena et Valek, par exemple, d’avoir des scènes « plus adultes », le roman aurait pu être plus sexy (sans tomber dans l’excès), plus graveleux. Ce n’est pas comme si le sujet était adapté aux enfants en plus, torture et viol ne sont pas exactement des thèmes qui vous viennent à l’esprit quand vous écrivez pour un jeune public.

L’intrigue était bonne, mais le rythme était trop lent pour moi. On avait par moments l’impression que peu d’événements se produisaient donc parfois, mon attention se faisait la malle. Je voulais savoir pourquoi Elena avait tué un homme, je voulais savoir si Valek avait des sentiments pour elle, et je voulais savoir si elle serait à jamais empoisonnée… mais ces réponses ont mis longtemps à venir et le plus dérangeant c’est qu’elles sont arrivées en même temps. Et je n’avais pas l’impression de mieux connaître Elena. L’histoire d’Ixia m’a manqué aussi.

Elena est bien une des seules héroïnes de romans qui ne m’a pas agacé de toute ma lecture… mais ce n’est pas pour autant que je l’ai aimé. Elle manquait de « présence ». Même si le roman est écrit de son pdv, elle avait plus de conversations internes avec elle-même que de contacts avec le lecteur (je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire), mis à part dans les premières pages, il était assez difficile de saisir quoi que ce soit. Lorsqu’une révélation (plutôt importante) a été faite à son sujet, ma satisfaction était moindre, parce qu’elle même semblait impassible et indifférente à ce sujet.

Hebergeur d'image

Valek. Merlin. Un assassin, fidèle seulement au commandant, qui est en charge d’enseigner l’art du poison à Elena. Il est féroce, fidèle, et sans pitié quant à sa formation… mais cette même personne peut aussi prendre la défense d’Elena sans hésitation. Qu’advient-il lorsque attaque après attaque, il devient de plus en plus important pour lui de la garder en vie… même si, comme il l’indique, il fait uniquement son travail ?

La romance est très subtile, c’est un bon point, elle ne prend pas les 80% du récit. Mais elle l’est peut-être trop. Je dois admettre que j’ai été prise au dépourvu. Je veux dire avant que les choses ne se produisent, nous avons des petites scènes ici et là et puis tout à coup ils se déclarent leur amour. J’ai aimé, oui, mais j’aurais souhaité avoir plus de scènes romantiques avant ça.

Plus encore que la romance, Elena se fait quelques alliés le long du chemin et forme de fortes amitiés. Deux soldats en particulier, Janco et Ari qui sont tout simplement fantastiques. Ari adopte le rôle du frère aîné protecteur, tandis que Janco remplit la position du frère farceur exceptionnellement avenant.

– Reviens, Janco. J’ai envie de te donner un coup de pied.
– Ce serait avec grand plaisir, ma chère, dit-il en s’esquivant, mais je suis déjà en retard.

En surface, Le Poison écarlate ressemble probablement beaucoup à tous les autres YA fantasy, et il est vrai qu’il ne s’éloigne pas vraiment des éléments standards. Mais Snyder a créé un monde avec des personnages, que vous voulez voir triompher, même quand l’échec semble imminent. Ce livre reste un très bon exemple du genre que je vous recommande chaudement. 

Ma note: 3.5/5

Hey madame, t’es bonne !

harcélementderue    © Thomas Mathieu

On commence 2016 avec un article un peu différent.

Il n’y a pas très longtemps, je me promenais dans les rues de Lyon avec une amie et je portais une robe (pour une fois). UNE ROBE. Quelle idée, franchement, mettre une robe en ville Lucile? Dégaine qui donc, apparemment justifie le fait de mettre fait traiter de salope 2 fois en une petite heure. Je parle de robe, mais ça m’arrive avec n’importe quelle tenue (même avec les cheveux gras et la peau qui luit, si si). Je vois certains arriver avec leurs gros sabots: « oui, mais tu n’as pas à les écouter, c’est pas du harcèlement de rue, ils ne t’ont pas suivi. Et puis… c’est un cas isolé ça, non ? Ça arrive pas à tout le monde. » Et bim, les deux pieds en plein dans la tartiflette.

NON, ce n’est toujours PAS NORMAL et sache, homme qui lit cet article que NON, ce n’est toujours PAS FLATTEUR. Une femme ne devrait pas le matin, se refuser de mettre une jupe, un short ou une robe par peur de se faire harceler. Et non, ce n’est pas parce que tu mets une jupe que tu l’as « cherché ». Ce n’est pas de votre faute, et ce n’est pas à vous de vous remettre en question. Ça peut paraître très anodin d’en parler « juste comme ça », mais il y a encore beaucoup trop de gens qui nient le problème du harcèlement de rue, minimisent l’impact qu’il peut avoir, ridiculisent les réactions de celles qui en sont les cibles, et ça non plus, c’est pas franchement normal.

Je comprends les réactions des hommes qui disent qu’il ne faut pas en faire des caisses et cetera, mais elles m’attristent profondément. Parce que cela prouve qu’il y a encore un long chemin à faire avant que tout le monde reconnaisse ce problème (appelons un chat, un chat). Et puis, il est difficile quand on est du sexe opposé de se rendre compte de ça j’imagine (c’est vrai, c’est assez rare que l’on accoste un mec dans la rue à grand coup de « ppppppsshhh, pppppssssh, j’te baise ! ».)

Quand on est en compagnie d’un autre mec, les habituels gorilles on les entend pratiquement pas. Parce que, dans leurs têtes, comme je suis accompagnée d’un homme, IL va me protéger, parce que JE lui appartiens.

Je ne parle même pas des mains qui traînent évidemment. Pour beaucoup d’entre nous, ça s’appelle “le quotidien”.

Ces gars ne sont pas forcément méchants, une amie à déjà, plusieurs fois, eu des excuses en les confrontant. Mais y’a aussi les vrais connards, ceux qui jouent pas aux gros durs parce qu’ils le sont vraiment. Y’a bien un jour où va falloir qu’on arrête de nous demander de subir en silence et de faire les bonnes fifilles bien sages qui sourient et obéissent au mâle tout-puissant. Va falloir que les spectateurs se réveillent un peu aussi.

En fait, le simple fait d’être une femme justifie qu’on me fasse une remarque. Et ce n’est pas normal.

Bonne année 2016 ! 🎉

tumblr_o0e1ph2EcU1tn6jtno1_500

 Je voulais que ce cher 2015 parte juste. Très loin. Et voilà; une nouvelle année arrive. En 2015, je suis passée du rire aux larmes. De la joie à la tristesse. De la surprise à la peur. Comme beaucoup de monde. Mais toujours, nous étions dans l’Amour. Une année très riche en émotions où j’ai beaucoup appris, beaucoup gagné mais aussi beaucoup perdu. Maintenant j’aimerais avancer vers de nouvelles choses. J’apprends énormément, chaque jour qui passe, du monde merveilleux qu’est la blogosphère. Donc, MERCI. Ne changez rien, passez une année 2016 riche en amour et en paillettes, dites à vos proches que vous les aimez. Et surtout, n’oubliez jamais de sourire, car la vie est vraiment belle.

Bilan 2015:

LE BLOG

La fin d’année marque aussi la première année d’existence du blog !

62 articles 7856 visites
3198 visiteurs 725 commentaires
Le commentateur de plus assidu est La tête dans les livres

____facebook-6-48    22 mentions J’aime            instagram-6-48    175 abonnés          twitter-48   299 followers

La chronique « littéraire » la plus lue:
Parlons saga… Les Chroniques Lunaires de Marissa Meyer

L’article cinéma/série qui a eu le plus de succès:
Conseils de films pour dimanche pluvieux #1

Le Tag le plus populaire:
TAG | La liste de Ross

MES LECTURES (J’ai perdu le rythme de lecture que j’avais en 2014…)

67 livres lus (pour 21 chroniques) dont:

  • 30 romans (2,5/mois, autant dire que c’est très peu)
  • 30 mangas
  • 7 BD/Comics

Mes + gros
coup de coeur 2 2015 !

__________A1TTrUD9atL__SL1500_ 2 les-loriens,-tome-2---le-pouvoir-des-six-871132 deuxieme-chance-633303 - Copie nous-sommes-tous-des-feministes-578104-250-400 freaks--squeele,-tome-1----trange-universite-4056493

Sans titre 7

 

WINTER BOOK TAG❄️

Oh, oh, oh, j’espère que vous allez tous bien en ce 24 décembre (qui n’est malheureusement pas sous la neige par chez moi) et que les divinités de la raclette, des tisanes et des chocolats veillent sur votre hiver. Personnellement, j’ai fini mes emballages cadeaux en début d’après midi et j’ai pu constater deux choses:

  • Je me décarcasse toujours pour faire un truc (très moche au final, mais c’est l’intention qui compte) que personne regarde comme le papier est bien vite déchiré.
  • Mais d’un autre côté, faire des trucs aussi moche, c’est limite du talent.

Sur ce, je vous laisse avec ce tag trouvé sur la chaîne de la douce Margaud Liseuse et je vous souhaites à tous un bon réveillon de Noël !

Hebergeur d'image


1. Let it Snow – Un livre dont l’histoire prend place en hiver ??

My currently reading (avec mon accent bien français): La ronde des saisons tome 3: un diable en hiver de Lisa Kleypas.

2. The Christmas Song – Ton histoire de Noël préférée ?

Un chant de Noël de Charles Dickens, un livre que je ne me lasse pas de lire et de relire à chaque période de Noël.

3. Silent Night – Ton classique préféré ?

Après un petit tour dans ma bibliothèque, je me suis rendu compte que je relisais beaucoup du Conan Doyle en cette période.

4. Baby it’s cold outside – Ton couple et ta romance préféré ?

Mon couple préféré… Peut-être Chimène et Rodrigue du Cid ?  Ma romance préféré se passe uniquement dans ma tête pour mon plus grand malheur: Drago et Hermione.

5. The most wonderful tome of the year – Ta tradition de Noël préférée ?

Je pense que c’est faire le sapin avec ma famille. Même si ça finit toujours en grosse dispute parce que personne n’est jamais d’accord sur l’emplacement des décorations (mais vraiment hein, j’exagère même pas un peu, et on est cinq!).

6. All I want for Christmas – Quel livre voudrais tu le plus voir sous ton sapin ?

La version illustrée de Harry Potteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer ! ⚡️

7. Santa Claus is coming to town – Quel personnage serait en haut de la liste des méchants, et celui sur la liste des gentils ?

Ombrage dans Harry Potter qui serait genre LA reine des « méchants » (si on peut être si manichéen). Et pour les gentils, je pense au petit garçon dans Le froid modifie la trajectoire des poissons ou à Percy car, les animaux mis à part (et le Père-Noël) qui est plus gentil qu’un enfant ?

8. Trouve une couverture avec du bleu

Facile.. La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan.

9. Un livre que tu utiliserais à la place de ton étoile de Noël sur ton sapin

Harry Potter… Mais oui Lucile, tu es tellement prévisible.

10. Un endroit fictif parfait pour les vacances de Noël

Je dirais bien Poudlard, mais je ne veux pas y aller uniquement pour les vacances. Sinon je n’ai pas d’idée pour le moment !

11. Quels sont ta boisson, ta gourmandise et ton film préféré pour la saison ?

Je n’ai pas vraiment de boissons propre à cette période, toujours du café et chocolat parfois. Niveau gourmandise c’est les clémentines sans hésitations; j’en mange sans discontinuer (et j’adore l’odeur que ça laisse sur mes mains). Et puis les films, j’ai fais un article ! (J’ai d’ailleurs oublié Anastasia…)

12. Aimes-tu l’hiver ?

Oui, et je fais partie de ces rares personnes qui préfère l’hiver à l’été, et de loin !

13. Quelle est ton activité préférée durant l’hiver ?

Le cocooning (pas que pendant l’hiver entre nous). Une activité que tout le monde devrait pratiquer, je recommande haha !


Joyeux Noël ☕️❄️

(Pour voir tous les articles Spécial Noël)